l'honorable Député Éric HOUNDETE, dépité

Que pour dire au Président Patrice Talon :

 1- Qu’il n’y a rien de difficile dans les soit disant réformes. Il suffit de restituer aux partis politiques leurs documents de formalisation confisqués par lui via son ministre de l’intérieur. La réforme du système partisan n’autorise pas ça. Toute la crise actuelle procède de ce braquage. Rien d’autre

 2- Que ses députés membres de ses partis politiques privés n’ont fait que lui obéir tout naturellement en sabotant le consensus. Inutile de chercher à faire porter le chapeau aux autres

 3- Que quand la Cour constitutionnelle a modifié les règles du jeu en cours de jeu en violation flagrante des lois en vigueur et du protocole de la CEDEAO, il ne s’en ai pas trouvé gêné. Et pourtant il s’agit d’une falsification du code électoral.

 Je croyais pouvoir tirer quelque chose de bon de ce débat. Mais hélas RIEN. Il est dans le colportage des incongruités véhiculées par les membres de ses partis politiques privés depuis quelques jours.

Pour Patrice Talon la PAIX ne vaut pas plus que son pouvoir

C’est dommage

J’ai mal pour mon pays

 Éric Houndété